Qu’est-ce que le CSPI?

Les classes de secours publics contre l’incendie sont exprimées sur une échelle de 1 à 10. Les rédacteurs production en assurance Biens des entreprises et les gestionnaires de risques les appellent souvent « cotes d’assurance incendie ». La classe 1 représente la situation « idéale », c’est-à-dire le niveau de protection le plus élevé, alors que la classe 10 dénote l’absence de secours publics efficaces. De nombreux assureurs regroupent ensuite ces « cotes » en trois catégories, Protection complète, Protection partielle et Aucune protection, pour déterminer leur capacité de souscription. Les classes indiquent dans quelle mesure les collectivités sont aptes à combattre les grands incendies susceptibles d’atteindre les immeubles commerciaux, industriels ou administratifs et les logements multifamiliaux. Elles sont établies après un examen approfondi de toutes les composantes du système de défense incendie de la collectivité compte tenu du niveau de risque que celle-ci présente.

Le Service d’inspection des assureurs incendie recueille des renseignements sur les secours publics contre l’incendie dans tout le Canada. Il analyse ensuite les données pertinentes de chaque collectivité à la lumière de sa norme de classement, « Classification Standard for Public Fire Protection », puis lui attribue une classe de 1 à 10.

Par ce classement, le SIAI amène les collectivités à se pencher sur la qualité de leurs moyens de lutte contre l’incendie. Le système offre une norme nationale objective qui aide les services d’incendie à planifier et à budgétiser les installations, le matériel et la formation. Les primes d’assurance incendie étant plus basses dans les collectivités bien protégées, le CSPI incite ainsi les collectivités à améliorer leur niveau de protection incendie et récompense leurs efforts par une cote supérieure.