Ressources en eau auxiliaires pour la protection contre l'incendie

Les ressources en eau auxiliaires incluent les ressources autres que celles définies comme étant les réseaux municipaux d'eau sous pression. De façon générale, le succès des opérations de lutte contre l'incendie dépend de la présence de l'eau ou d'autres agents extincteurs. Dans les régions développées, les ressources en eau sont acheminées par un réseau de tuyaux de distribution, d'entreposage et d'installations de pompage.

Dans les régions où il n'y a pas de réseaux d'eau municipaux, la lutte contre l'incendie représente un défi beaucoup plus important. Historiquement, des méthodes variées ont été utilisées incluant l'utilisation de seaux en cordée, pour amener l'eau d'une ressource quelconque jusqu'au lieu de l'incendie. Habituellement, ces types de ressources d'eau étaient peu efficaces pour réduire les dommages à la propriété.

Depuis l'arrivée des engins motorisés pour combattre l'incendie et des infrastructures routières, la capacité de déplacer l'eau d'une ressource au lieu d'incendie a augmenté considérablement. Voici les étapes de base d'une opération de transport d'eau :

  • installation de l'autopompe sur le lieu de l'incendie et pompage de l'eau d'un bassin (emplacement d'entreposage temporaire), pour les opérations de lutte contre l'incendie;
  • aspiration d'eau (d'un emplacement où les ressources en eau sont reconnues comme fiables et accessibles) dans un engin mobile de transport d'eau;
  • acheminement de l'eau de l'emplacement de la ressource au lieu de l'incendie grâce à un engin mobile de transport d'eau;
  • dépôt de l'eau dans l'installation d'entreposage temporaire (p. ex. citerne souple) sur le lieu de l'incendie;
  • répétition de l'opération de transport d'eau.

Niveaux de service

Service de transport non reconnu

Si le niveau de transport offert par une communauté ne respecte pas les exigences minimales de la norme NFPA 1142, le niveau de service ne sera pas reconnu à des fins de classement d'assurance incendie.

Service normal de transport d'eau

Pour qu'un service normal de transport d'eau soit reconnu, le service d'incendie doit avoir l'équipement adéquat, la formation requise et avoir un accès continu à d'autres ressources en eau reconnues conformes à la norme NFPA 1142 pour le service de transport d'eau pour combattre les incendies dans les banlieues et les régions rurales (Water Supplies for Suburban and Rural Fire Fighting). Une procédure opérationnelle portant sur l'utilisation de ces autres ressources en eau doit être en place et être disponible à des fins d'examen; cette procédure doit préciser l'emplacement et les caractéristiques des points d'alimentation en eau. Pour être reconnues aux fins de classement incendie, les autres ressources en eau doivent être accessibles par le service d'incendie 24 heures sur 24, 365 jours par année. L'approvisionnement à ces sources d'eau par des techniques d'aspiration nécessite une pompe pouvant débiter au moins 450 l/mn (100 gal. imp.) à une pression de 275 à 415 kPa (40 à 60 lb/po2).

Service rapide de transport d'eau agréé

Le Service rapide de transport d'eau est un service reconnu comme équivalent à la protection avec poteaux d'incendie. Pour être agréés, les services d'incendie doivent s'engager à maintenir un standard élevé d'organisation et pratiquer la livraison du service régulièrement. Le service d'incendie doit être en mesure de montrer, par des essais et de la documentation, qu'il peut fournir de façon continue les services en eau supérieurs au minimum exigé par les réseaux municipaux d'eau pressurisée.

Pour être reconnu comme un service rapide de transport d'eau, le réseau de livraison d'eau doit être bien conçu et bien documenté. Le réseau de livraison doit satisfaire à tous les critères exigés pour le service rapide de transport d'eau et doit en surpasser plusieurs points clés :

  • Le service d'incendie doit être en mesure de prouver par des essais que les exigences d'un service rapide de transport d'eau sont respectées.
  • Pour l'assurance des particuliers, le service d'incendie doit être en mesure de fournir un débit minimum de 950 l/mn (200 gal. imp./mn) dans un délai de 5 minutes sur le site d'essai suivant l'arrivée du premier véhicule d'intervention (roues calées).
  • Pour l'assurance des entreprises, le service d'incendie doit être en mesure de fournir un débit minimum de 1 900 l/mn (400 gal. imp./mn) dans un délai de 5 minutes sur le site d'essai suivant l'arrivée du premier véhicule d'intervention (roues calées).
  • Le service d'incendie doit être en mesure de fournir le débit d'eau agréé dans un délai de 10 minutes suivant l'arrivée sur le site d'essai du premier véhicule d'intervention (roues calées).
  • Le volume d'eau disponible pour combattre les incendies doit être adéquat pour assurer le débit agréé pour le temps requis par le Service d'inspection des assureurs incendie concernant la conception des réseaux d'eau aux fins de protection contre l'incendie.

Notes supplémentaires

  • Pour être reconnue aux fins de l'assurance incendie, par le Service d'inspection des assureurs incendie (SIAI), la propriété protégée doit être située dans les limites suivantes :
    • Assurance des entreprises (CSPI) - la distance de parcours est limitée à 5 km routiers d'une caserne ET à 2,5 km d'une ressource en eau agréée
    • Pour l'assurance des particuliers - habitations (CPH) - la distance de parcours est limitée à 8 km routiers d'une caserne ET à 5 km d'une ressource en eau agréée
  • Pour être reconnu aux fins d'assurance incendie, le réseau de livraison d'eau doit être disponible ET accessible 24 heures par jour, 365 jours par an :
  • Pour être reconnue aux fins de l'assurance incendie, la capacité de la ressource en eau auxiliaires doit être documentée sur un cycle de sécheresse de 50 ans et la documentation doit être disponible pour révision. Une autre évidence prouvant la fiabilité de la ressource pourrait être évaluée au cas par cas.
  • Le Service d'inspection des assureurs incendie traite les prises d'eau sèches de la même façon que les poteaux d'incendie normaux (sous pression). Tout édifice situé à une distance de moins de 300 mètres d'un poteau d'incendie pourrait être admissible à une classe de protection incendie des habitations, meilleure que la classe 3B, à condition que l'édifice soit à moins de huit kilomètres routiers d'un poste de pompiers répondant, que le service d'incendie est reconnu comme répondant aux critères de la classe 3A de protection des habitations ou mieux, et que le service d'incendie possède le véhicule adéquat permettant l'aspiration d'eau des prises d'eau sèches. Des essais pour vérifier la capacité du service d'incendie à utiliser les prises d'eau sèches et la documentation de conception de la prise d'eau sèche pourraient aussi être exigés.
  • Le Service d'inspection des assureurs incendie pourrait reconnaître aux fins de classement incendie, les édifices situés à plus de 300 mètres d'un poteau d'incendie lorsque des tuyaux de grand diamètre sont utilisés pour acheminer l'eau de combat vers l'édifice. Pour ce faire, le service d'incendie doit démontrer qu'une procédure de déploiement des tuyaux de grand diamètre ainsi que des opérations de relais, sont en place.

Note historique : le Service d'inspection des assureurs d'incendie effectue des essais de service rapide de transport d'eau depuis 1989, moment où les premiers essais furent complétés en Ontario. Les systèmes d'essais précédents étant moins formels. Voir l'article: 1988 First Accreditation in Canada.

Changements apportés au service rapide de transport d'eau agréé

  1. Définition des zones de couverture
  2. Officialisation des exigences pour les ressources en eau approuvées
  3. Publication des débits d'eau agréés à des fins de classement pour le calcul des assurances incendie
  4. Période d'agrément fixée à 5 ans
  5. Officialisation des exigences en matière documentation
  6. Officialisation de l'intégration de la norme NFPA 1142

Note : le document complet de demande d'agrément pour service rapide de transport d'eau peut être téléchargé ici : Ressources en eau auxiliaires pour la protection incendie

Pourquoi demander l'agrément pour un service rapide de transport d'eau?

Les propriétaires de biens immobiliers dans les communautés offrant un service rapide de transport d'eau agréé sont admissibles à de meilleurs taux d'assurance, semblables à ceux des communautés possédant un réseau municipal d'eau sous pression.

Le Service d'inspection des assureurs incendie ne fixe pas les taux d'assurance des propriétés, cependant, l'organisme est responsable de la publication du classement pour le calcul des assurances incendie qui est utilisé par les compagnies d'assurance du Canada pour déterminer leurs taux.

Le Service d'inspection des assureurs incendie est reconnu par le «Bureau d'assurance du Canada » comme étant le seul organisme autorisé à publier les classes d'assurance incendie au Canada.

Services de transport d'eau évalués par des agences externes

Les communautés qui ont été évaluées par des agences autres que le Service d'inspection des assureurs incendie (SIAI) peuvent être admissibles pour recevoir l'agrément du Service d'inspection des assureurs incendie. La documentation des procédures d'essai suivies et les résultats des essais doivent être soumis aux bureaux du Service d'inspection des assureurs incendie (SIAI) en conformité avec le document du protocole d'agrément de service rapide de transport d'eau, intitulé « Ressources en eau auxiliaires pour la protection contre l'incendie ». Les demandeurs qui répondent avec succès aux critères exigés seront agréés et inscrits au registre des fournisseurs de service rapide de transport d'eau du Service d'inspection des assureurs incendie. Le registre est publié avec le classement pour le calcul des assurances incendie pour assurer que les taux mis par les assureurs incendie tiennent compte des agréments.