Les recherches effectuées par le Investigation and Loss Bureau et la Canadian Fire Underwriters’ Association ont servi à la rédaction d’un document normatif intitulé « Standard Schedule for Grading Cities and Towns with Reference to their Fire Defenses ». Celui-ci fournissait pour la première fois une méthodologie scientifique de mesure des secours publics contre l’incendie et des principaux risques d’incendie.

Bien que modifié au fil des ans pour tenir compte de l’évolution des collectivités et des progrès réalisés dans la protection incendie, le document sert encore aujourd’hui à classer les localités. Au Canada, le document, qui s’intitule désormais « Classification Standard for Public Fire Protection (CSPFP) », détermine le degré de risque incendie présent dans les collectivités compte tenu des ressources en eau, des postes de pompiers, des communications du service incendie, des codes de sécurité et de prévention incendie et des autres moyens de défense susceptibles de réduire considérablement les dommages après la naissance d’un incendie.

Le CSPFP incorpore des normes reconnues à l’échelle nationale, comme celles publiées par l’Institut de recherche en construction (IRC) du Conseil national de recherches, la National Fire Protection Association et l’American Water Works Association.

À l’aide de ce document, les spécialistes confirmés du SIAI effectuent deux classements pour les collectivités dotées de secours organisés:

  1. Classement des secours publics contre l’incendie (CSPI), pour les assurances des entreprises
  2. Classement de la protection des habitations (CPH), pour les assurances des particuliers